libert_1.jpg

Expression politique

Tribunes libres des groupes politiques de Bourgoin-Jallieu représentés au sein du conseil municipal.

Nouvelles n° 161 : Juillet - août 2019


GROUPE MAJORITÉ
LES RÉPUBLICAINS, UDI, DIVERS DROITE

UN BUDGET GÉRÉ AVEC RIGUEUR ET SÉRIEUX

Comme tous les mois de juin, nous avons voté le compte administratif 2018 lors du dernier conseil municipal. Il s’agit de valider les chiffres définitifs de l’année 2018. Cette année 2018 a été marquée par une bonne maîtrise du budget de fonctionnement, ce qui a permis de financer sans difficulté les investissements réalisés, d’augmenter le fond de roulement de la commune pour le porter à 5 055 k€, et de continuer de baisser la dette.
 

A l’occasion du vote du dernier Compte Administratif du mandat (le prochain aura lieu en juin 2020), il est temps de faire un bilan financier des cinq dernières années, et de mettre les différents montants en perspective.
Au niveau du budget de fonctionnement général de la collectivité, sur les 5 premières années du mandat, nous avons un excédent positif de 4 millions d’euros par an en moyenne. C’est un très bon résultat, c’est le fruit d’une gestion rigoureuse des dépenses malgré une baisse des ressources de la commune de 10 millions d’euros sur le mandat ! Il est d’autant plus étonnant qu’avec des ressources supérieures, nos prédécesseurs lors des mandats précédents, avaient des résultats de fonctionnement bien inférieurs.


Mais l’excédent de fonctionnement, ça sert à quoi ? Et bien c’est très important, puisque c’est ce qui permet de réaliser tous les investissements. Et des investissements, il y’en a eu beaucoup au cours de ce mandat. C’est 35 millions d’euros qui ont été investis pour améliorer la vie quotidienne des berjalliens. 4.5 millions pour le centre-ville, 1 million pour les écoles, 2.5 millions pour le stade Pierre Rajon, 750 000 euros pour un nouveau parking, 500 000 € pour la sécurité, mais aussi la culture, la nature en ville...

Alors, pour faire mieux chaque année, comment avons-nous fait ?
Avons-nous augmenté les impôts ? Non ! Aucune augmentation sur tout le mandat. A titre de comparaison, l’équipe précédente avait augmenté les impôts lors de la première année de leur mandat, pour ensuite se gargariser de ne pas les avoir augmentés pendant 4 ans...

Avons-nous poursuivi la gestion financière de nos prédécesseurs ? Bien sur que non, nos dépenses de fonctionnement sur 5 ans ont baissé de 3%, quand les leur augmentaient considérablement sur la même période!

Avons-nous taillé dans les effectifs au détriment du service public ? Non ! Sur l’ensemble du mandat, les effectifs sont restés stables avec seulement une baisse de 2 équivalents temps plein.

Avons-nous financé nos politiques par la dette ? Non ! Moins 10 millions d’euros de dette en 5 ans, cela représente 30% de baisse. Nous sommes maintenant sur un ratio de 733 € par habitant, ce qui est très faible. La dette moyenne des villes de notre taille est de 1 063 € par habitant. A titre de comparaison, nos prédécesseurs étaient à la fin de leur mandat à 1 412 € par habitant alors que la moyenne des villes comparable était identique à l’actuelle. C’est près du double de notre dette à ce jour ! La comparaison laisse songeur, et justifie complètement notre satisfaction concernant notre gestion de la ville. Pourtant, nos opposants du parti communiste et du parti socialiste se fâchent tout rouge quand on présente ces chiffres. Ils nient l’évidence, tentant désespérément de défendre leur bilan pourtant indéfendable, allant même jusqu’à des insultes à mon encontre. Qu’une représentante du parti communiste veuille nous donner des leçons de démocratie laisse songeur, ce qui est sûr c’est qu’entre les bonnes veilles traditions du “centralisme démocratique” et notre démarche de transparence il y a une grande différence !

Donc oui, nous avons fait preuve de rigueur budgétaire, et c’est pour moi un mot extrêmement positif. Il s’agit d’argent public, nous ne pouvons pas le dépenser à tour de bras comme cela a été fait pendant de longues années dans notre ville. Nous devons aux berjalliens de gérer avec sérieux, et rigueur, leur argent.
Et il reste encore beaucoup à faire à Bourgoin-Jallieu, le nouveau théâtre est sur les rails, un nouveau parking va sortir de terre, un tout nouveau quartier va se développer au sud de la gare, le quartier de Champaret va être transformé par l’arrivée de la piscine, et bien d’autres projets encore.
Lorsque les voyants financiers de la commune sont au vert, malgré les contraintes fortes qui pèsent sur les collectivités, il faut le dire. C’est probablement parce que nos prédécesseurs n’ont jamais été dans cette situation qu’ils s’étranglent avec ces chiffres.

Olivier DIAS
Adjoint au maire chargé des finances, du personnel, de l'administration générale, de la communication et des nouvelles technologies
Conseiller communautaire de la CAPI
odias@bourgoinjallieu.fr


GROUPE D'OPPOSITION DE GAUCHE

DÉPLACEMENTS : URGENCE CLIMATIQUE ET NÉCESSITÉ SOCIALE

A Bourgoin-Jallieu, et dans le Nord Isère, l’augmentation rapide de la population ainsi que les mutations économiques posent le problème des transports, des déplacements urbains. L’utilisation de la voiture provoque de plus en plus de bouchons, de dépenses pour les usagers et les collectivités, des dégâts écologiques et humains. 80 % des mobilités en France se font par la voiture, une autre alternative est-elle possible ? Les transports en commun sont absents ou peu adaptés à la vie que nous menons, l’éco mobilité (pistes cyclables, vélos en libre-service...) peu développée. 
Notre ville ne déroge pas à cette généralité et l’équipe municipale actuelle, le maire en tête ont peu fait pour améliorer la situation. Leur réflexion n’a pas suivi l’évolution du mode de déplacement des Berjalliens : la réponse apportée aux difficultés de circulation et de déplacements réside en la construction future d’un parking à proximité de la maison du département. Cette réponse n’est pas adaptée, il est nécessaire d'investir dans des moyens collectifs, durables, bien moins polluant et répondant aux besoins des Berjalliens-nes :

- En développant un réseau de pistes cyclables. On constate un regain d’intérêt pour ce mode de déplacement mais à Bourgoin-Jallieu comment par exemple, rejoindre de façon sécurisée la gare en vélo ?

- En instaurant des transports collectifs répondant aux besoins. C'est à dire en élargissant les horaires, en mettant en place des correspondances (actuellement pas de Bus au départ de la gare pour le dernier horaire de la journée),en intensifiant les lignes notamment vers l’hôpital, en proposant des transports le dimanche, en rétablissant un transport à la demande.....

- En amorçant une réflexion sur la tarification (le transport représente 15 à 20% du budget des ménages.
La liste est longue tant le retard pris dans ce domaine est considérable. Pour notre groupe c'est un chantier essentiel que nous voulons mener dans les années à venir.

Frédérique PENAVAIRE
Conseillère municipale communiste
Groupe de Gauche
bourgoinjallieu.groupedegauche@gmail.com


GROUPE ANDRÉ BORNE 

LE CHANT DES SIRENES ...

Vous l’entendez cette petite musique du dernier été de mandat qui enchante tous les quartiers de notre belle ville de Bourgoin-Jallieu, depuis quelques semaines ? Elle est partout. Impossible d’y échapper une semaine. Vous la connaissez forcément.
Nous le connaissons tous cet air si particulier, cette mélodie des promesses qui rappelle que presque 6 années de partitions musicales viennent de se jouer... Comment le dire ? Les 2 premières années il a été « rock’n roll » sur l’équipe précédente pour faire oublier tout ce qui avait été fait. Ensuite il a « mandoliné » sur les gouvernements pour dire qu’il a eu du mal à chanter à cause des injustes coupures de sons. Puis les 2 dernières il s’est mis à organiser des chorales de partout pour qu’on le reprenne 6 ans comme chef d’orchestre ! Des programmes musicaux prêts à mélanger tous les genres en 2020 pour s’assurer une nouvelle victoire en chantant ...

Soyez sur vos gardes Berjallien-ne-s, « les belles journées » ne rayonnent pas pour VOUS !

André BORNE (LREM) –
Robert AUBIN (SC)
Conseillers municipaux Bourgoin-Jallieu
Conseillers communautaires de la CAPI


GROUPE RASSEMBLEMENT NATIONAL

« LA CLAQUE ! »

L'élection du 26 mai étant passée, quelle analyse observer à Bourgoin-Jallieu : LREM est devant le RN à 23,16% mais seulement de 77 voix en plus, pour une ville qui a été dirigée à gauche pendant des années, rien d'étonnant, mais là où l'on peut s'interroger, ce sont le score des Républicains LR à seulement 9,34 % ! Les électeurs berjalliens de droite ont donc préféré donner leur confiance à « en marche » plutôt que de plébisciter la politique de la ville, devant cette évidence le Maire envisage t-il de rejoindre LREM comme prétend un article de presse relatant des contacts avec des cadres ?

Je pense aux électeurs berjalliens de droite qui se sentent trahis et dont ils ont l'impression que le Maire est prêt à tout pour sauver son mandat plutôt qu'à écouter les berjalliens. Le problème de la désertification du centre ville n'est toujours pas réglée, le manque d'animation ne permet pas d'attirer du monde, les 3h gratuites du samedi ne permettront pas de changer la situation, etc..

Êtes-vous donc prêts à revoter ?

Nathalie GERMAIN
Conseillère municipale Membre du Conseil National RN
ngermain@bourgoinjallieu.fr


SANS ÉTIQUETTE

COMMÉMORER !

On me pose parfois la Question : « à quoi ça sert ? » à propos des cérémonies de Commémoration.
Et bien « ça » sert à comprendre que nous sommes dans un pays la France qui a une HISTOIRE qui est NOTRE Histoire. Notre Histoire personnelle commence quand nous sommes nés. Mais avant nous il y a nos parents, grands-parents, etc...Avant nous, ils sont nés, ont grandi, aimé, ont eu des enfants. Nous avons hérité des mondes qu’ils ont construits, parfois difficilement, car l’histoire humaine est peuplée de guerres. Comprendre leur histoire, c’est aussi éviter de refaire les mêmes erreurs.
Au cours des siècles, des Femmes, des Hommes se sont levés, ont donné leur vie pour construire un monde meilleur, éviter l’esclavage et faire que la justice et la paix règnent dans le monde. Cela n’a pas servi à grand chose ? La réponse est simple : La loi du plus fort régnerait autrement perdre notre histoire, c’est aussi perdre notre liberté. Rappelons-nous : Commémorons.

Armand BONNAMY
Conseiller municipal délégué aux anciens combattants et au devoir de mémoire


 

 

Partenaires