libert_1.jpg

Expression politique

Tribunes libres des groupes politiques de Bourgoin-Jallieu représentés au sein du conseil municipal.

Nouvelles n° 166 : janvier 2019


GROUPE MAJORITÉ
LES RÉPUBLICAINS, UDI, DIVERS DROITE


Bourgoin et Jallieu : une histoire singulière

La France s’est construite au gré du temps sur une Histoire partagée. La connaître, c’est être sur la ligne du temps de cette Nation dont l’histoire est le résultat de 3 temps historiques.

L’Histoire Nationale : celle des "Grands" Rois, Reines, Militaires, Savants, Héros et Héroïnes dont nous apprenons les noms à l’école : ils ont fait la France à coup de mariages, de guerres, de coups d’État, de révolutions, de découvertes...

L’Histoire Régionale : celle des Provinces de l’ancienne France, avec leurs difficultés à se comprendre : langue d’Oil au nord de la Loire, langue d’Oc au sud, avec en plus leurs "patois", et toutes les autres difficultés à se rassembler pour fonder ce que l’on appelle une NATION. L’Histoire Familiale : celle des sans grades, une histoire difficilement écrite, c’est-àdire celle du peuple, un peuple venu de partout et de nulle part, attaché à sa "terre" qui a fait que ce pays est devenu, et resté, la grande puissance, qui bien souvent a montré la voie vers plus de liberté, d’égalité et parfois de fraternité.

Bourgoin et Jallieu, c’est un raccourci de tout cela. Bourgoin, longtemps une ville enserrée dans ses murailles, laborieuse et commerçante, protégée par ses murailles "Le Bourg".

Collée à elle, Jallieu, petit bourg groupé autour de son église, parfois la proie de bandes de pillards, si bien que le 6 septembre 1600, les Jallésiens prononcent la "désunion" des 2 paroisses !!!

Les deux paroisses ont quand même des difficultés à s’ignorer. "La Cour des Aides du Parlement du Dauphiné" les unit à nouveau pour mettre fin "aux querelles incessantes" le 13 janvier 1654. Une union forcée, un peu tumultueuse, Jallieu accusant Bourgoin d’avoir la main mise sur elle. Si bien que le 11 janvier 1791, "Le Directoire"
du département décide que Jallieu est une MUNICIPALITÉ.

175 ans s’écoulent, et, on connaît la suite : le premier janvier 1967, de par la volonté de Fortuné Ramseyer, Maire de Bourgoin (de droite!) et Pierre Oudot (de gauche !), Bourgoin et Jallieu se trouvent enfin réunies pour devenir la micro capitale du Nord-Isère ! Entre-temps, la guerre et l’action de leurs populations dans la Résistance les ont fait
se rencontrer.

En effet, le matin du 23 août 1944, la Résistance attaque les lieux tenus par les 250 Allemands occupant les deux bourgs et à 22h30, le secteur Berjallien est libéré. Bourgoin et Jallieu, seules villes du département de l’Isère libérées par la Résistance ! « Quand je vous parlais d’une "histoire singulière". Voici ce que je ne connaissais pas
en arrivant ici il y a 40 ans, pour y prendre mes racines et y faire ma vie. J’ai eu le bonheur de participer longtemps à la vie municipale. En 2014, je décide de réunir des femmes et des hommes de toutes étiquettes politiques et je suis battu. À ma surprise, le futur maire, Vincent Chriqui, me demande si j’accepterais une délégation au devoir de mémoire et aux anciens combattants. Je me suis pris d’amour pour cette ville dans laquelle je ne comptais rester que quelques mois et je trouve la démarche du futur maire intelligente. Je dis « Oui » mais bénévolement. Sans indemnités ! J’ai pu travailler en toute confiance avec cette équipe et avec des résultats. Pour cette raison et la qualité de nos échanges, j’ai décidé d’intégrer le groupe majoritaire, toujours sans indemnités. Rejoindre Vincent Chriqui s’inscrit dans la logique de ce mandat nourrit par l’écoute, le respect et le travail collaboratif d’élus de droite, du centre et de la gauche.

L’histoire de notre ville s’insère dans l’histoire nationale plus que jamais. L’important c’est l’HISTOIRE. »

Armand BONNAMY
Conseiller municipal délégué aux Anciens Combattants et au Devoir de Mémoire
abonnamy@bourgoinjallieu.fr


GROUPE D'OPPOSITION DE GAUCHE

Bilan du mandat municipal : « l'autosatisfaction n'est pas de mise » !

Le dernier  budget du mandat vient d'être adopté. Il reflète les choix politiques du maire et de sa majorité : quels sont-ils ?

Peu d’investissements structurants ont été financés par la ville. Le commissariat est un investissement de l’état ; la piscine, le conservatoire seront financés par la CAPI. Même si le maire les reprend à son compte personne n’est dupe ! Les élus de la majorité le disent d’eux même, le vrai investissement de la ville  est programmé pour le mandat prochain et sera la construction du théâtre.

Théâtre dont le coût  s’envole  et qui a été conçu sans lien avec le futur conservatoire.

Cette fin de mandat va entériner la programmation d’un parking dit en étage, à un endroit qui va être très urbanisé (entre la maison du département et Diederich).  Est-ce une priorité ? Des places de parking payantes sont-elles nécessaires à BJ ? Les autres parkings sont-ils pleins ! Cette construction montre l’absence de réflexion  sur une alternative à l’automobile. Les programmes électoraux des candidats de droite (et membre de la majorité actuelle) évoquent  la mise en place de transports en commun, pourquoi ne pas l'avoir fait !

Quelles réponses ont été données aux besoins des Berjalliens-es ? Le maire reconnaît dans le DL du  4 juin 2019 qu'il faudrait développer l’écologie et le social afin de répondre aux besoins des français-se ! Pourquoi ne pas l'avoir fait ?

Le mandat a commencé par une baisse des subventions aux associations, des services rendus payants (garderies scolaires, TAP, salles municipales), le désengagement de la commune pour la santé, le social (vente des Tilleuls,  du Marhaba, réduction du service santé) mais aussi par la suppression du service « développement durable », au prétexte que la compétence serait transversale. Les actions engagées depuis 2008 ont été arrêtées ou fortement diminuées.

Les Berjalliens-nes méritent mieux ! Un projet écologique et solidaire est nécessaire pour notre ville !

Frédérique PENAVAIRE
Conseillère municipale PCF/BJ
Groupe de gauche


GROUPE ANDRÉ BORNE 

Berjalliens, allons plus loin !

nouvelle Majorité les 15 et 22 Mars 2020. Nous avons favorisé et réalisé collectivement de nouvelles infrastructures pendant ces 12 dernières années … Mais pour nos 16 700 électeur-trice-s, il ne suffit pas d’un sondage BVA (88 000 euros) et d’une belle communication pour leur confirmer qu’ils sont « FIERS D’ÊTRE BERJALLIENS » …

Beaucoup d’équipements structurants de VILLE-CENTRE vont encore se réaliser lors du prochain mandat avec :

CAPI : piscine couverte, conservatoire de musique, gare multimodale, logements …

ETAT : commissariat, agrandissement du tribunal judiciaire …

VILLE : développement du réseau de chaleur, parkings, restaurants scolaires, Place Carnot …

Mais nous appliquerons SURTOUT une conception de l’humain au cœur du projet municipal 2020-2026 : celle de la collégialité, de l’écoute et du vivre ensemble au lieu d’une politique partisane au service des ambitions d’un seul homme !

André BORNE (LREM) –Robert AUBIN (SC)
Conseillers municipaux Bourgoin-Jallieu
Conseillers communautaires de la CAPI


GROUPE RASSEMBLEMENT NATIONAL

Les transports, le parcours du combattant pour se rendre au médipôle !

Tout d'abord meilleurs voeux 2020 à toutes et à tous !

La campagne municipale est maintenant lancée et les projets commencent à sortir du bois pour Bourgoin-Jallieu, on peut se surprendre que la municipalité accélère le pas pour ne pas rater le coche, néanmoins étant sur le terrain régulièrement contrairement à certains qui découvrent cette nouvelle passion à trois mois des élections, j'écoute les besoins de chacun et surtout les manques, en effet beaucoup de personnes âgées qui n'ont pas de véhicule et veulent se rendre au médipôle pour un rendez-vous ou bien rendre visite à un proche ; c'est un véritable parcours du combattant en partant du quartier Champaret ou Champ-fleuri pas moins d'une heure et quart en prenant les bus de la Capi (Ruban) et rien le dimanche, nous mettrons donc en place une ligne direct en partant de ses deux quartiers y compris le dimanche, un pôle médical sera aussi crée à Champaret car il existe un désert médical certain dans ce quartier. Rejoignez-nous !

Nathalie GERMAIN
Conseillère municipale Membre du Conseil National RN
ngermain@bourgoinjallieu.fr


 

Partenaires