gresteteiere.png

Archives musée : Madame Grès, entre ombre et lumière

Grande dame de la haute couture, elle fascine par son talent, ses réalisations symboles du néo-classicisme français mais également d’inspiration orientale

Du 19 juin 2004 au 13 février 2005

Grande dame de la haute couture, elle fascine par son talent, ses réalisations symboles du néo-classicisme français mais également d’inspiration orientale qui sont autant d’invitation au voyage.

Créatrice de costumes pour des pièces de Jean Giraudoux  sous le nom d’Alix avant de prendre celui de Grès en 1942, les vedettes du monde entier se pressent à sa porte pour se faire habiller. Le jersey de soie fut son matériau de prédilection, dont elle drapait le corps des femmes telles des sculptures de marbre, sans oublier cependant les tenues d’été chics, les parfums, le prêt-à-porter à partir de 1980 et les accessoires de mode.

Collection présentée pour la 1ère fois au public.

 

 

Partenaires