museeexpo_1.png

Expositions temporaires

Du 12 novembre 2017 au 18 mars 2018 : Esquisses de Maîtres

Parallèlement à son parcours permanent, le musée propose chaque année au public des expositions temporaires. Elles répondent à trois objectifs : permettre des recherches scientifiques sur les objets et les œuvres conservés par le musée, s’appuyer sur des artistes locaux souvent peu connus dont l’œuvre mérite d’être mise en lumière, ouvrir sur la création actuelle.
Les expositions temporaires permettent au musée de faire découvrir à ses publics des œuvres, des savoir-faire et des artistes encore insoupçonnés.

Du 12 novembre 2017 au 18 mars 2018 : Esquisses de Maîtres

Le Musée de Bourgoin-Jallieu a lancé en 2013 une campagne triennale de restauration de son fonds d’arts graphiques. 303 estampes, dessins et aquarelles ont ainsi été nettoyés, consolidés et reconditionnés.

Cette exposition est donc l’occasion de mettre en valeur et de présenter au public cette collection, rarement exposée pour des raisons de fragilité et de conservation, mais également de faire découvrir au plus grand nombre le lent et minutieux travail de restauration. Les visiteurs pourront ainsi admirer des œuvres de grands maîtres, parmi lesquels Edgar Degas (1834-1917), Pierre Puvis de Chavannes (1824-1898), Auguste Renoir (1841-1919) ou encore Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901), sans oublier Victor Charreton (1864-1936), Alfred Bellet du Poisat, et des anonymes, tout en en apprenant un peu plus sur le travail mené par l’équipe du musée, avec des restaurateurs, à l’ombre des réserves.

Histoire d’une collection

Lors de sa création en 1929 sous l’impulsion du maire Robert Belmont et grâce à l’appui du peintre Victor Charreton, le Musée de Bourgoin-Jallieu, alors Musée Victor-Charreton est un musée d’art (de "peinture moderne") et de souvenirs historiques liés à la ville. Rapidement, une société des Amis des Arts est créée et se substitue à la municipalité pour l’organisation et le fonctionnement du musée, sous contrôle de celle-ci.
Lors de son ouverture au public deux ans plus tard, les visiteurs peuvent ainsi admirer une dizaine d’oeuvres de Victor Charreton (1864-1936), mais aussi d’Edmond Aman- Jean (1860-1935), Mané-Katz (1894-1962), des peintures, des dessins et gravures de Benjamin Constant (1845-1902), Maurice Chabas (1862-1947), François Cachoud (1866-1943), Alfred Darjou (1832-1874), Jean Drevon (1889-1978), Louis Jourdan
(1872-1948), etc. Sans doute une centaine d’oeuvres difficiles à apprécier aujourd’hui faute d’inventaire.
Il est probable que les connaissances artistiques parisiennes de Victor Charreton ont contribué à constituer ce fonds, la ville n’ayant pas de moyens financiers suffisants pour constituer les collections. Le don est donc le principal recours municipal et Victor Charreton peut aisément en obtenir d’artistes qu’il côtoie dans les Salons.
Lui-même en donnera 16. Des artistes sollicités envoient directement leur don au musée, des collectionneurs offrent un tableau, certains membres des Amis des Arts font preuve de générosité, comme l’antiquaire Debroux qui fait don d’un lot de 6 dessins d’Antoine Chenavard.
Des legs permettent également d’enrichir la collection. Mais peu d’oeuvres sont antérieures à 1850 et le musée est bien conçu comme un musée de "peinture moderne".
En septembre 1933, Victor Charreton renonce à la présidence de la Société des Amis des Arts mais poursuit activement son action. Des caisses de tableaux sont ainsi régulièrement expédiées de Paris. En 1939, la municipalité accepte un legs de 30 000 francs fait par Victor Charreton, mort le 26 novembre 1936, étant précisé qu’il doit être utilisé soit pour l’acquisition d’oeuvres de maîtres soit pour l’agrandissement du musée
Malgré la faiblesse des moyens, les acquisitions ont été importantes au cours des dix premières années d’existence du musée sous l’impulsion de Victor-Charreton. Il préfère ainsi, à prix égal, faire le choix d’un dessin de grand maître plutôt que d’une toile d’un peintre de second ordre. C’est ainsi qu’en 1934 entrent dans les collections quatre crayon d’Henri Toulouse-Lautrec (1864-1901), un lavis de Camille Pissaro (1830-1903), une pierre noir d’Edgar Degas (1834-1917), mais également des artistes dauphinois et lyonnais tels que Louis-Hilaire Carrand (1821-1899), François Vernay (1821- 1896) ou Jules Flandrin (1871-1947). En 1935 et 1936 sont acquis, en salle des ventes à Lyon, cinq toiles, aquarelles et crayons de François-Auguste Ravier (1814-1892). Après la mort de Victor Charreton, son grand ami Laurent Badin poursuit dans le même esprit
et fait entrer dans le fonds en 1937 deux dessins de Pierre Puvis de Chavannes (1824- 1898), une pierre noire d’Ernest Hébert (1817- 1908), une pierre noire et lavis de Ravier. Mais à la mort de Victor Charreton en 1936, faute d’un véritable "directeur artistique" et de renouvellement au sein de la Société des Amis des Arts, le musée devient un héritage à préserver plus qu’à faire vivre et enrichir.
Bon an mal an, les oeuvres sont exposées, des améliorations et réparations effectuées chaque fois que faire se peut. Une annexe est construite en 1957 à l’arrière de la nef et des subventions sont sollicitées auprès de l’État et du Conseil général de l’Isère par la municipalité. Le 16 mars 1960, Michel Laclotte, inspecteur des musées de France se rend à Bourgoin pour juger de l’avancement des travaux et de la qualité des collections.
Il remarque surtout les oeuvres de Jules Adler (1865-1952), Edmond Aman-Jean, Antoine Chintreuil (1816-1873), Louis-Hilaire Carrand, Edgar Degas, Ernest Hébert, Henri Fantin-Latour (1836-1904), Pierre Puvis de Chavannes et Henri de Toulouse-Lautrec, nombre de celles-ci constituant le fonds d’arts graphiques du musée.
Cependant, faute d’inventaire réglementaire et avant que ne soit instaurée l’inaliénabilité des collections publiques décrétées en 1950, un certain flou règne sur la réalité effective des collections, qui se prolonge après 1950. Des oeuvres sont parfois échangées, d’autres brûlées, leur restauration ayant été estimée impossible ; et qu’est-il advenu d’un lot de dessins de Victor Charreton ? Malgré tout, chaque acquisition importante, chaque exposition de quelques importance à Grenoble ou Lyon donnent lieu à des articles dans la presse qui permettent de valoriser le Musée Victor-Charreton et sa collection de beaux-arts.
En 1986, le musée a 60 ans et des projets voient le jour (salle d’expositions temporaires, inventaire des collections à jour, etc.). La présentation des collections doit être réorganisée, elle doit être le fruit d’une réflexion comme l’écrivait déjà Victor Charreton en 1936 : « Il ne faut pas oublier que dans notre hâte nous avons eu d’abord à couvrir les murs. À présent, il faut trier, épurer, enrichir notre petite collection qui, si elle n’a pas d’oeuvres importantes, comprend de grands noms. » (Lettre de Victor Charreton, 13 avril 1936).
Le fonds d’arts graphiques compte aujourd’hui un peu plus de 300 items ; il a été enrichi, restauré, conditionné et étudié. Deux pastels, un fusain et une eau-forte d’Alfred Bellet du Poisat (1823-1883) ont été acquis ces dernières années contribuant à renforcer le fonds consacré à ce peintre.

Les rendez-vous autour de l’exposition

 

Visites commentées : dimanches 3 décembre 2017, 7 janvier, 4 février et 4 mars 2018 à 14h30
Durée : 1h
Tarifs : 4€, gratuit - 18 ans
Renseignements et inscriptions auprès de l’accueil du musée : 04 74 28 19 74 / musee@bourgoinjallieu.fr

 

Démonstrations et rencontres avec des professionnels

Samedi 9 décembre 2017 de 15h à 18h en continu : Avec Éric Ouley, conservateur-restaurateur
Une rencontre exceptionnelle avec le professionnel qui a restauré le fonds d’art graphique du musée, soit 303 estampes, dessins et aquarelles. L’occasion unique de découvrir son métier et son savoir-faire !

Dimanche 11 février 2018  : Avec Noémie Huard de l’atelier Alma, Maison de l’Estampe des Grands Moulins à Gleizé (69)
Entrez dans l’univers de l’estampe avec un intervenant expérimenté et du matériel professionnel. En sa compagnie, découvrez l’histoire de la gravure et initiez-vous à ses différentes techniques !
de 14h30 à 15h30 : découverte de l’histoire de la gravure et de ses techniques
de 15h30 à 17h30 : démonstration et initiation aux différentes techniques de gravure Entrée Libre

Ateliers enfants 4-6 ans

Jeudi 28 décembre 2017 : Portraits de Père-Noël par Cécile Drevon, illustratrice
En s’inspirant des plus grands peintres (Puvis de Chavannes, Renoir, Toulouse-Lautrec...) chaque enfant est invité à peindre, mais aussi décorer, coller, découper... bref inventer son portrait du Père-Noël !
1h30

 

Mercredi 21 février 2018 15h30 : Tout en nuances de gris
Grâce à différents outils de dessin (fusain, carré conté, pierre noire, gomme...), les enfants réaliseront un joli dessin tout en nuances de gris !
Tarif : 7€ - 1h30
Renseignements et inscriptions auprès de l’accueil du musée : 04 74 28 19 74 / musee@bourgoinjallieu.fr

Ateliers enfants 7-12 ans

Jeudi 4 janvier 2018 14h30  : Paysages d’hiver par Cécile Drevon, illustratrice
C’est l’hiver ! À la manière des grands peintres et à l’aide de différentes techniques d’impression, empreintes, collages, dessins et de leur imagination, les enfants réalisent un paysage, une ville ou un village sous la neige.
2 h

Mercredi 14 février 2018 - 14h30 : Tout en nuances de gris !
Grâce à différents outils de dessin (fusain, carré conté, pierre noire, gomme...), les enfants réaliseront un joli dessin tout en nuances de gris !
Tarif : 10€ - 2 h
Renseignements et inscriptions auprès de l’accueil du musée : 04 74 28 19 74 / musee@bourgoinjallieu.fr


L’hôpital en portraits par Fabrice Nesta, artiste-plasticien

Dans le cadre du programme régional Culture et Santé et de l’exposition Esquisses de Maîtres, le Musée de Bourgoin-Jallieu collabore avec l’artiste Fabrice Nesta et le Centre Hospitalier Pierre-Oudot.
C’est ainsi que pendant 5 séances, Fabrice Nesta investit le hall de l’hôpital pour y porter un regard artistique à travers la réalisation des portraits de ceux et celles qui le traversent : patients, visiteurs, personnels techniques et médicaux, etc. Ces moments d’échanges seront également pour tout un chacun l’occasion d’en apprendre un peu plus sur les techniques et outils de dessin.

Mardi 14 novembre 2017 10h30 > 12h
Jeudi 14 décembre 2017 14h > 15h30
Mercredi 17 janvier 2018 10h30 > 12h
Jeudi 8 février 2018 14h > 15h30
Jeudi 15 mars 2018 14h > 15h30

A découvrir dans le Hall du Centre Hospitalier Pierre-Oudot


 

Agenda : Musée

Exposition temporaire : Esquisses de Maîtres

Exposition temporaire : Esquisses de Maîtres

12 novembre au 18 mars 2018(127 jours)Exposition

Le Musée de Bourgoin-Jallieu a lancé en 2013 une campagne triennale de restauration de son fonds d’arts graphiques. 303 estampes, dessins et aquarelles ont ainsi été nettoyés, consolidés et reconditionnés.

Paysage > Paysages : saison 2, l'hiver

Paysage > Paysages : saison 2, l'hiver

21 décembre au 25 mars 2018(95 jours)Manifestation

Un événement culturel qui vous incite, le temps d’une saison, à renouveler votre regard sur notre premier patrimoine commun, le paysage.

Conférence Art'c : Autour de Beckett et des Arts Plastiques

Conférence Art'c : Autour de Beckett et des Arts Plastiques

Jeudi 25 janvier 2018Conférence

Par Fabrice Nesta, historien de l’art et enseignant à l’Ecole supérieure d’art et design Grenoble-Valence. En partenariat avec aRt c’ – art contemporain en Nord-Isère – et les Amis du Musée de Bourgoin-Jallieu.

Visite du dimanche au musée

Visite du dimanche au musée

Dimanche 04 février 2018Exposition

Au programme : visite commentée de l'exposition temporaire " Esquisses de Maîtres "

Paysages d’hiver : visite commentée

Paysages d’hiver : visite commentée

Dimanche 04 février 2018Manifestation

A l'occasion de l'évènement Paysage > Paysages, la section Beaux-arts du Musée fait la part belle aux paysages d’hiver, dans lesquels Victor Charreton s’est particulièrement illustré.

L’hôpital en portraits par Fabrice Nesta, artiste-plasticien

L’hôpital en portraits par Fabrice Nesta, artiste-plasticien

Jeudi 08 février 2018Manifestation

Dans le cadre du programme régional Culture et Santé et de l’exposition Esquisses de Maîtres, le Musée de Bourgoin-Jallieu collabore avec l’artiste Fabrice Nesta et le Centre Hospitalier Pierre-Oudot.

Rencontre avec Noémie Huard

Rencontre avec Noémie Huard

Dimanche 11 février 2018Manifestation

Dans le cadre de l’exposition temporaire Esquisses de Maîtres

Le musée amusant : tout en nuances de gris

Le musée amusant : tout en nuances de gris

Mercredi 14 février 2018Manifestation

Atelier pour les 7-12 ans par Cécile Devron, illustratrice

Partenaires