tetiere-colelctions1_1.png

Les collections

Liées principalement aux beaux-arts à l’origine, les collections du Musée de Bourgoin-Jallieu se sont enrichies autour d’autres disciplines : art-déco, archéologie, ethnologie, histoire et textile.

Depuis 2000, le parcours permanent présente les techniques, savoir-faire et productions de l’ennoblissement textile avec un accrochage fréquemment renouvelé.
Depuis octobre 2014, découvrez la nouvelle section Beaux-arts du musée avec les œuvres de Victor Charreton et Alfred Bellet du Poisat.
Les autres « trésors » des différents fonds sont conservés, étudiés et documentés à l’ombre des réserves. Ils se montrent aussi régulièrement à l’occasion d’exposition temporaire ou grâce aux prêts et dépôts consentis par le Musée de Bourgoin-Jallieu à d’autres institutions publiques.

Si vous êtes en possession d’un objet qui pourrait intéresser le musée,  n’hésitez pas et renseignez-vous pour être donateur (+ d'infos en 1 clic)


L'objet du mois !

Tissage et impression sur étoffes…

Vidéos

Beaux-Arts

Art-décoratif, archéologie, ethnologie


L’objet du mois !

Chaque mois, nous vous faisons partager notre coup de cœur parmi les collections du musée. 

Robe attribuée à la collection automne-hiver 1969 de James Galanos (1924-) d’après un dessin d’Andrée Brossin de Méré (1915-1987)

Cette robe est imprimée d’un motif travaillé par la dessinatrice Andrée Brossin de Méré (1915-1987). Or, le Musée de Bourgoin-Jallieu conserve ce dessin préparatoire très influencé par Gustav Klimt (1862-1918), notamment par le Portrait d’Adèle Bloch-Bauer I.  

En effet, Andrée Brossin de Méré s’est largement inspirée des figures abstraites en arrière-plan, situées de part et d’autre du buste du modèle. Ainsi, nous retrouvons la profusion des motifs nucléaires et les spirales circonscrites dans des formes ovoïdes.

Les recherches menées sur cette robe ont permis d’attribuer cette pièce au couturier américain James Galanos, pour sa collection automne-hiver 1969. Ce dernier et Andrée Brossin de Méré ont collaboré avec Hubert de Givenchy, reste à savoir s’il s’agit de la même période.

Cette pièce illustre parfaitement le travail de repérage et d’enquête fournit par l’équipe scientifique d’un musée pour retracer au mieux l’histoire d’un objet, afin de mieux le comprendre.


Tissage et impression sur étoffes…

Depuis les années 1990, le Musée de Bourgoin-Jallieu est spécialisé dans le patrimoine de l’ennoblissement textile(traitements appliqués au tissu pour le transformer en étoffe douce, brillante et colorée par l’impression, la teinture et les apprêts…). Ces activités ont forgé l’identité industrielle du Nord-Isère.

Les collections textiles s’étendent du début du 18e siècle à nos jours et comptent 7182 objets inventoriés répartis en deux volets. Le premier, technique, est composéde machines et d’outils nécessaires à la production (métiers à tisser, dynamomètres, planches et cadres d’impression, colorants…). Le volet textile, proprement dit, est majoritairement constitué d’empreintes mais aussi de costumes, d’accessoires, de rebracks et de métrages de tissus.

Qu’est-ce qu’une empreinte ?

Collection Musée de Bourgoin-Jallieu D.R Empreintes Brunet-Lecomte.

Impression réalisée sur papier, buvard lorsqu’il s’agit d’impression à la planche,  afin de déterminer si les motifs et couleurs sont corrects avant d’imprimer l’étoffe. Ces empreintes archivées par les imprimeurs forment un véritable corpus et sont un témoignage de l’évolution de la mode et des arts décoratifs.

Qu’est-ce qu’un rebrack ?

photo©Cailloux et CieEchantillons textiles  d’un même motif décliné  en plusieurs couleurs présentés en boutique ou dans les ateliers de confection

 

 


Vidéos

L'Atelier de photogravure

Fabrication des cadres plats

Fabrication des cadres rotatifs

La cuisine aux couleurs

Impression au cadre plat

Impression aux cadres rotatifs

Impression à la planche

Fixage et lavage des tissus imprimés


Beaux-Arts

Créé en 1929 à l’initiative de la Ville de Bourgoin-Jallieu et du peintre Victor Charreton (1864-1936), le musée est alors dédié aux beaux-arts.

Aujourd’hui, la politique d’enrichissement et de valorisation du fonds beaux-arts – 834 peintures, dessins et sculptures – reste très active. Ainsi en 2003, 125 esquisses du fonds d’atelier du peintre bergusien Alfred Bellet du Poisat (1823-1883) rejoignent la collection ; par ailleurs, entre 2013 et 2015, 303 œuvres du fonds graphique seront restaurées.

Même si son parcours permanent est principalement axé sur l’ennoblissement textile, le musée présente tous les ans des toiles et dessins de Victor Charreton. Les œuvres appartenant au fonds beaux-arts sont accrochées régulièrement à l’occasion des expositions temporaires ou prêtées à d’autres musées.

On y trouve des productions de : Marie Laurencin, Antoine Chintreuil, Maurice Denis, Jean Drevon, Marceau Gattaz, Jean Couty, Louis Appian, Maurice Chabas, Aguste Ravier, Jean Achard, Pierre Puvis de Chavannes, Henri Fantin-Latour…

En 2012, le musée a acquis une nouvelle œuvre de Victor Charreton, grâce au soutien des Amis du musée : Champ de mars, Bourgoin, neige fondante (vers 1820).

A l’honneur de la section Beaux-Arts : Victor Charreton et Alfred Bellet du Poisat !

Créé en 1929 à l’initiative de la Ville de Bourgoin-Jallieu et du peintre Victor Charreton, le musée est alors dédié aux beaux-arts. Aujourd’hui, la politique d’enrichissement et de valorisation du fonds beaux-arts reste très active.

Victor Charreton (1864-1936) fait partie de cette génération d’artistes qui à la suite des impressionnistes s’est consacré pleinement au paysage. Parcourant la France, il peignait sur le motif retenant les lieux qui le touchaient en fonction des saisons, de la lumière et des couleurs. Mais c’est à Murol (près de Saint-Nectaire) que Victor Charreton réalise ses plus beaux paysages. L'Église de Murols et le givre, Hiver à Saint-Amand-Tallende, ou Champ de mars. Bourgoin, neige fondant (acquis en 2012), sont des toiles significatives de sa recherche picturale.

Alfred Bellet du Poisat (1823-1883) est d’origine bergusienne. Sa rencontre avec l’œuvre d’Eugène Delacroix et sa fougue picturale fut décisive. Il se consacra aux sujets religieux et historiques, puis à partir de 1865, à la peinture de paysage et de marine. Remarqué pour sa manière puissante et directe de traiter ses sujets, proche des impressionnistes, il demeure fidèle à la manière dense et au chromatisme des premiers Monet, à la fermeté des rares marines de Manet…

Depuis 2003, le Musée de Bourgoin-Jallieu a pu acquérir un ensemble d’esquisses et d’études préparatoires qui a permis de constituer un fonds consacré à ce peintre jusque-là absent de ses collections complété par un Portrait de jeune sculpteur au pastel et deux paysages dont La jetée de Trouville-sur-mer.

Pour découvrir ou prolonger ces collections :

Les ouvrages Victor Charreton, itinéraire d’un peintre voyageur et Alfred Bellet du Poisat, du romantisme à l’impressionnisme en vente à la boutique du musée : cliquer ici

Pour découvrir Victor Charreton cliquer ici

+ 5 fiches de salles thématiques à télécharger pour faciliter votre visite

 

Pour découvrir Alfred Bellet du Poisat cliquer ici

+ 5 fiches de salles thématiques à télécharger pour faciliter votre visite

 Fiche 1

 Fiche 2

 Fiche 3

 Fiche 4


Art-décoratif, archéologie, ethnologie

Le Musée de Bourgoin-Jallieu est historiquement ancré dans son territoire et à ce titre le patrimoine du nord Dauphiné  tient une place importante au sein de ses collections. Ainsi, il conserve, étudie et valorise quelques 2163 objets représentatifs de disciplines diverses : archéologie, ethnologie, art déco, ethnologie, histoire, militaria et même minéralogie.

Ces fonds ce sont constitués au gré de legs, tel celui d’Elisabeth Delaunay en 1991, de dons en nature de particuliers désireux de sauvegarder un patrimoine qui leur est cher. Ainsi le don de sa collection d’armes par François Armanet en 1949 ou la dévolution du produit de ses fouilles archéologiques par  l’Association Pour la Protection et l’Animation des Sites (APPAS) en 2010.

Coll. Musée de Bourgoin-Jallieu, fermoir de portail en forme de dragon stylisé (18e siècle)

Du peson romain au fermoir en forme de dragon du 18esiècle, en passant par un liard Louis XVI ou une hallebarde du 16e, tous ces objets trouvent donc une place à part entière dans les collections du Musée de Bourgoin-Jallieu.


Agenda : Musée

Exposition : Avec et sans s’tresses.

Exposition : Avec et sans s’tresses.

18 juin au 04 décembre 2016(170 jours)Exposition

Exercice d’art contemporain

Ateliers parents / enfants : Accessoires tressés

Ateliers parents / enfants : Accessoires tressés

Samedi 01 octobre 2016Manifestation

par Marie Canonne, créatrice de bijoux

Rencontre avec des artistes et professionnels

Rencontre avec des artistes et professionnels

Dimanche 02 octobre 2016Manifestation

Rencontre avec Christine Peyret

Visite commentée du dimanche

Visite commentée du dimanche

Dimanche 02 octobre 2016Exposition

Le dimanche du premier week-end de chaque mois le musée propose des visites commentées pour découvrir les oeuvres les plus représentatives des collections permanentes ou des expositions temporaires.

Le musée amusant : Papillon de collection

Le musée amusant : Papillon de collection

Vendredi 21 octobre 2016Manifestation

Atelier pour les 7-12 ans

Atelier : L’étoffe d’un tisseur

Atelier : L’étoffe d’un tisseur

Vendredi 28 octobre 2016Manifestation

En lien avec les collections textiles du Musée de Bourgoin-Jallieu, les enfants s’initient sur des mini-métiers à tisser, à la technique du tissage.

Partenaires