sans-titre-1_128.png

Université Populaire

Organisée par le réseau des bibliothèques et médiathèques de la CAPI. Thème du cycle : L’économie

L’université populaire telle qu’imaginée par Michel Onfray retient de l’université traditionnelle la qualité des informations transmises (professeurs de l’enseignement supérieur), le principe du cycle qui permet d’envisager une progression personnelle, la nécessité d’un contenu transmis en amont de tout débat. L’ouverture à tous les publics, l’usage critique des savoirs, l’interactivité et la pratique du dialogue sera le moyen d’accéder au contenu.
La gratuité totale est le principe de base : pas d’âge requis, ni de titres ou de niveaux demandés, pas de contrôle des connaissances, pas d’examens, ni de diplômes délivrés.

Le cours est dispensé une fois par semaine sur une séance de deux heures : la première est un exposé argumenté, la seconde une discussion de celui-ci.


Le thème du cycle porte sur « L’Economie ».

Jeudi 9 mars 2017 : Grégory Vanel « L’accord de commerce avec les Etats-Unis (TAFTA/TTIP) et l’agriculture française »

 

L’Union européenne et les États-Unis négocient depuis plusieurs années un accord de libre-échange. Cet accord entre les deux premières puissances économiques mondiales contient, pour l’heure, toute une série de dispositifs particulièrement dommageables à de nombreux secteurs d’activité économiques en Europe et en France. En particulier, l’agriculture française pourrait subir des dégâts considérables s’il venait à finalement voir le jour. Après la récente élection de Donald Trump à la Présidence des États-Unis, qui semble remettre en cause ce type d’accords de commerce, la conférence se propose de faire le point sur l’avancée de la négociation et sur les effets probables de cet accord sur l’agriculture française s’il venait à être mis en oeuvre.
Bibliographie : Réhabiliter le pouvoir et les nations dans l’analyse du capitalisme mondialisé. Editions Campus Ouvert 2016.

Jeudi 16 mars 2017 : Grégory Vanel « L’Union européenne est en crise ouverte depuis le non au référendum sur la Constitution européenne en 2005 »
L’Union européenne est en crise ouverte depuis le non au référendum sur la Constitution européenne en 2005. Cette crise s’est fortement approfondie avec la récession consécutive à la crise des subprimes mais surtout avec le déclenchement de la crise de la dette souveraine en Grèce et dans d’autres pays membres de la zone euro. Le récent Brexit mais aussi le non au référendum de novembre 2016 en Italie sont les expressions les plus récentes de ce phénomène. La conférence se propose d’analyser cette crise dans la construction européenne : on assiste en fait à plusieurs crises concomitantes dont l’issue déterminera dans un avenir proche la survie même de l’Union, de l’Euro et la croissance en Europe.
Bibliographie : Réhabiliter le pouvoir et les nations dans l’analyse du capitalisme mondialisé. Editions Campus Ouvert 2016.

Jeudi 23 mars 2017 : David Vallat « Allons-nous tous voir notre travail « ubérisé » ? »
Le verbe « ubériser » devrait rentrer dans le dictionnaire d’ici peu tant il est usité, souvent de façon péjorative. Allons-nous tous voir notre travail « ubérisé » ? Sommes-nous tous condamnés à travailler demain comme les chauffeurs de VTC (voiture de tourisme avec chauffeur) d’Uber ? L’économie numérique va-t-elle faire disparaître le salariat au profit du travail indépendant ? Dans le même temps l’économie numérique ouvre de nombreuses possibilités de partage et de collaboration. Partage du savoir (Wikipedia), financement collaboratif de projets (Ulule, KissKissBankBank, Kickstarter), partage de trajets routiers (Blablacar), partage d’objets ou de coups de main (Sharinplace, Mutum, Lebonechange), création en commun (makerspace, fablab) sont autant d’exemples du potentiel phénoménal de l’économie collaborative. Cette dernière est en plein essor : les richesses créées par ce secteur pourraient atteindre 335 milliards de dollars d’ici 2025 contre 15 milliards en 2014.

Jeudi 30 mars 2017 : Grégory Vanel « Le rôle des paradis fiscaux et du système offshore »
En ces temps de restrictions budgétaires importantes, la fraude et l’évasion fiscale sont actuellement au coeur de très nombreux scandales. Rien que dans l’Union européenne, on estime le manque à gagner pour les Etats membres à près de 1000 milliards d’euros. On a pourtant souvent tendance à percevoir ce phénomène comme parasitaire et nuisible. Au-delà de la question de la concurrence fiscale que ce phénomène instaure entre les pays, la conférence a pour objectif de montrer en quoi le système offshore fait partie du quotidien de l’ensemble des acteurs économiques et comment sa description permet de mieux rendre compte de l’activité des acteurs économiques mais aussi des difficultés à en limiter les effets néfastes.
Bibliographie : Réhabiliter le pouvoir et les nations dans l’analyse du capitalisme mondialisé. Editions Campus Ouvert 2016.

 

Tous les cours ont lieu à l’auditorium Jean Carrière, au Centre Administratif de la CAPI, (17 avenue du Bourg - 38080 L’Isle d’Abeau).

Retrouvez le programme complet du cycle 1 sur le portail des Médiathèques CAPI http://portail-mediatheque.capi-agglo.fr ou contacter l’équipe organisatrice à l’adresse suivante : up@capi38.fr.

Le calendrier des cours peut être modifié en cours d’année. Les cours sont libres et gratuits, l’inscription n’est pas obligatoire, mais conseillée.

Renseignements auprès des Médiathèques, à l’amphithéâtre de la CAPI (Centre Administratif, 17 avenue
du Bourg à l’Isle d’Abeau). 

Les cours enregistrés sont téléchargeables sur le portail du site Internet de la CAPI. Vous pouvez les retrouver à cette adresse : http://portail-mediatheque.capi-agglo.fr/EXPLOITATION/animations-universite-populaire.aspx

Les dates définitives sont communiquées à chaque début de cycle sur le portail des médiathèques http://portail-mediatheque.capi-agglo.fr ou sur le site CAPI www.capi-agglo.fr
Contacter l’équipe organisatrice à l’adresse suivante : up@capi38.fr.

 


Agenda : Médiathèque

" Ensemble "

" Ensemble "

01 septembre au 31 janvier 2018(153 jours)Manifestation

de septembre 2017 à janvier 2018

Partenaires